UE : le taux d’emploi des seniors loin des objectifs de la stratégie 2020

L’emploi des seniors occupait une place de premier plan parmi les objectifs de l’année européenne 2012 du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle[1] . La Commission souhaitant encourager les personnes âgées à rester dans le monde professionnel et favoriser le partage d’expériences avec les plus jeunes.

D’ici 2030, on estime qu’environ 25 % (17 % en 2011) de la population européenne aura plus de 60 ans et que 7 % (5 % en 2011) d’Européens auront plus de 80 ans. Les prévisions indiquent que le taux de dépendance pourrait presque doubler d’ici là. Cela signifie que l’UE passera de quatre à seulement deux personnes en âge de travailler pour chaque citoyen âgé de 65 et plus. Parmi les pistes sérieuses pour compenser la baisse attendue de la population d’âge actif, figurent le taux d’emploi de 75 %, préconisé dans la Stratégie Europe 2020 (avec une attention plus particulière portée sur l’emploi des femmes, des travailleurs âgés et des migrants), de même que l’augmentation de l’âge de la retraite.

Disparités européennes

Le taux d’emploi des personnes âgées de 55-59 ans est aujourd’hui de 60,9 % dans l’ensemble de l’UE, avec d’importantes disparités : il est particulièrement élevé en Suède (80,7 %) et au Danemark (75,9 %), mais reste faible en Pologne (45,8 %), et en Slovénie (46,9%), et en France 60 %). Dans la tranche des 60-64 ans, le taux d’emploi est également variable en fonction des pays : de 30,5 % en moyenne dans l’UE, il va de 61 % en Suède à 13 % pour la Hongrie. Enfin, pour les 65 ans et plus, le taux d’emploi reste globalement marginal (4,7 % dans l’UE), les taux les plus importants se trouvant au Portugal (16,5%) et en Roumanie (13,0%) et les plus faibles en France et en Slovaquie (1,6% chacun)[2] .

Aujourd’hui, le taux d’emploi toutes catégories d’âge confondues en France est de 63,9 %. Il est donc loin de l’objectif européen de 75 %. Par ailleurs, beaucoup de travailleurs sont retraités ou préretraités à 59 ans dans une majorité de pays européens (pour raisons de santé, de restructurations, etc.). L’objectif de la Commission n’est donc pas allonger l’âge légal des départs en retraite, mais bien de travailler sur un allongement réel de la période de travail afin qu’un maximum de travailleurs sortent effectivement du marché de l’emploi à 65 ans[3] .

Eradiquer la stigmatisation des salariés âgés

Pour ces raisons, l’emploi des seniors occupait une place de premier plan parmi les objectifs de l’année européenne 2012 du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle[4] . On constate, en effet, aujourd’hui un divorce important entre les travailleurs âgés (c’est-à-dire les 55 ans et plus) et le monde du travail en général. C’est pourquoi, un véritable travail d’intégration de l’âge et du vieillissement est à entreprendre à tous les niveaux : il s’agit notamment d’une éradication de tous les signaux stigmatisant l’âge dans l’emploi ce qui signifie l’instauration d’une réelle égalité de traitement entre les générations et un réel bien-être des plus âgés au travail. Il faut objectiver les compétences des salariés âgés et les utiliser.

Pour faire face au défi démographique qui touche l’ensemble des pays européens, le Commission a récemment lancé le partenariat européen d’innovation pour le vieillissement actif et en bonne santé qui devrait permettre de consolider les actions de l’UE entreprises en 2012 dans le cadre de l’Année européenne[5].

———————————————————–

[1] : Les deux autres objectifs proclamés de l’Année étaient de permettre aux seniors de continuer à jouer un rôle actif dans la société et mener une vie aussi saine et enrichissante que possible.

[2] : Source : Eurostat

[3] : La France, qui dispose d’un des âges de départ à la retraite le plus tôt en Europe (60 ans) a adopté récemment le passage à 62 ans en 2017, mais reste donc bien en deçà de la moyenne européenne.

[4] : Les deux autres objectifs proclamés de l’année étaient de permettre aux seniors de continuer à jouer un rôle actif dans la société et mener une vie aussi saine et enrichissante que possible.

[5] : http://ec.europa.eu/health/ageing/innovation/index_fr.htm (en anglais)