Selon Adessa Domicile, Les associations de l’aide et des soins à domicile rapportent au moins 1,5 Milliards€ à l’État et à la collectivité

Adessadomicile, en partenariat avec l’Ocirp, a confié au cabinet Citizing une étude socio-économique mesurant l’impact de l’aide à domicile : bien-être des personnes, création de richesses, dépenses évitées pour la collectivité. L’étude rend visibles les impacts d’une politique publique sur le long terme et pour l’ensemble des acteurs concernés.

Les principaux chiffres de l’étude :
• 1 535 millions d’€ : c’est le bénéfice socio-économique, net des coûts pour les finances publiques, d’1 heure d’aide à domicile hebdomadaire pendant un an auprès des personnes âgées dépendantes et des personnes en situation de handicap.
• 5,4 millions d’€ : c’est le bénéfice socio-économique, net des coûts pour les finances publiques, généré par le suivi des grossesses.
• 927 millions d’€ : ce sont les conséquences de la maltraitance que l’aide à domicile a le potentiel d’éviter.
• 737 millions d’€ : c’est le bénéfice socio-économique, net des coûts pour les finances publiques, que les soins infirmiers à domicile pourraient générer en limitant l’hospitalisation des patients atteints d’insuffisance cardiaque et de maladies pulmonaires chroniques.

Pour aller plus loin :
Le dossier de presse complet
L’étude