Prix du concours « Je filme le métier qui me plait » : coup de projecteur sur les jeunes et l’ESS

Le 21 mai dernier se tenait au Grand Rex à Paris la cérémonie de remise des prix de la 6e édition du concours-vidéo « Je filme le métier qui me plaît », sous le patronage du ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon. Près de 2 000 collégiens et lycéens de toutes la France étaient réunis pour l’occasion. CHORUM et Uniformation ont été à l’initiative d’une nouvelle catégorie : « Les métiers de l’économie sociale et solidaire, des métiers à la rencontre des autres ».

Le concours « Je filme le métier qui me plaît »

Destiné aux jeunes de 12 à 25 ans qui doivent réaliser en groupe, sous la supervision d’un enseignant, un clip vidéo de 3 minutes sur le métier de leur choix, parmi les catégories parrainées par les entreprises partenaires, ce concours-vidéo souhaite favoriser l’orientation professionnelle des collégiens, des lycéens et des étudiants par la découverte des métiers et secteurs d’activités. Le concours-vidéo est aussi une opportunité de développer collectivement des compétences en gestion de projet et en réalisation vidéo.

Une édition 2013 en plein essor

Avec plus de 22 000 jeunes qui ont participé à l’édition de cette année, le concours connaît un bon développement : 800 établissements (soit presque 1/10) étaient représentés, avec 318 films retenus pour la sélection officielle. Crû plein d’humour et d’optimisme, il donne à réfléchir sur la vision qu’à la jeunesse de son propre avenir et de la société qu’elle souhaite construire. Une société plus équitable et plus inclusive, comme en témoignent les nombreux films sur les préjugés et l’égalité professionnelle homme/femme, sur le secteur du handicap…

L’ESS à l’honneur

Ce n’est pas un mais deux courts métrages sur l’ESS qui ont été mis à l’honneur, à travers le prix délivré par CHORUM-Uniformation, et un prix spécial « communication remis par l’association organisatrice du concours, EuroFrance. Le lycée Poquelin de Saint-Germain-en Laye, pour le film « Le métier face cachée » a ainsi reçu le « Clap » dédié à l’ESS, alors que le collège du château à Blamont recevait le « Clap communication » pour son court-métrage « Sport pour un sport pour tous ». Ce dernier a bénéficié de la plus grande visibilité (visionnages, post facebook, retombées presse, etc.)

« Le métier face cachée » par le Lycée Poquelin de St Germain en Laye,

Clap d’argent remis par UNIFORMATION-CHORUM

Muet, jovial et d’une grande sensibilité dans le traitement des séquences d’images, « Le métier face cachée » est un court-métrage de 4 minutes sur le quotidien d’un éducateur spécialisé intervenant en ESAT (établissement et services d’aide par le travail). Le film a séduit le jury par son thème et sa mise en scène, par son parti-pris de tourner dans un établissement du secteur du handicap, sans prise de parole, sans montrer aucun visage, mais en s’attachant à capter les petits gestes du quotidien pour mieux illustrer le travail d’éducateur spécialisé, son environnement, et son public. Il a rejoint indubitablement les préoccupations communes de CHORUM et d’Uniformation : celle de promouvoir un secteur d’activité dont la population salariée est en moyenne plus âgée que dans le secteur privé lucratif, offrant ainsi d’importantes perspectives de recrutement pour renouveler les départs à la retraite à l’horizon 2018 pour les jeunes.

———————————————-

Pour en savoir plus :

Retrouvez l’ensemble des clips primés sur www.jefilmelemetierquimeplait.tv