L'ESS sur la voie d'une gouvernance paritaire d'ici 2020

08/03/2018 Brèves
Observation de l'ESS

Le 8 mars 2018, Christophe Itier, Haut-commissaire à l’ESS et à l’innovation sociale et la commission égalité femmes hommes du Conseil supérieur de l’ESS se sont engagé à promouvoir la parité dans les instances dirigeantes des entreprises de l’ESS d’ici 2020.

Journée internationale pour les droits des femmes oblige, l’ESS a posé sa pierre pour l’égalité femmes, hommes le 8 mars dernier. C’était en présence du Christophe Itier, Haut-commissaire à l’ESS et à l’innovation sociale et des représentants des grandes familles de l’ESS au sein de la Commission égalité du Conseil supérieur de l’ESS. L’engagement a été  signé d’aboutir à des gouvernances paritaires au sein des entreprises de l’ESS d’ici 2020. L’objectif est ambitieux puisque, selon l’Observatoire national du CNCRESS, seulement 34 % des associations sont aujourd’hui présidées par des femmes et, selon les contextes, on ne trouve que 5 à 30 % de femmes aux fonction clés de la gouvernance. Cet engagement oblige, par la même occasion de faire aboutir la création d’un Observatoire de l’égalité femme homme dans l’ESS, comme la proposition en avait été faite par la même commission du CSESS. cela devrait être le cas dans les prochaines semaines et il sera ainsi possible de suivre la progression de l’ESS sur ce champ de l’égalité professionnelle et de la parité.

Un signataire manque toutefois à l’appel. L’Udes qui, il y a deux ans a signé un accord de branche sur le sujet, mais n’a pas souhaité s’associer à cet engagement estimant que le délai de 2020 était trop court en raison du rythme naturel de renouvellement des instances des entreprises.