Le Fonjep entend lutter contre le temps partiel subi

Pour lutter contre le travail partiel subi, le FONJEP lance, à titre expérimental, l’appel à projets TPS – ou « comment lutter contre le Temps Partiel Subi ». Le travail à temps partiel, souvent subi, est très développé dans les associations. Sur ses fonds propres, le FONJEP soutient celles qui souhaitent salarier leurs intervenants un plus grand nombre d’heures. Cette expérimentation, vivement soutenue par Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, prend la forme d’un appel à projets auprès des acteurs de la vie associative centrée sur l’animation des territoires. Pour une durée de 2 ans, cette subvention à l’employeur prendra la forme d’une aide exceptionnelle non reconductible permettant de financer l’optimisation du temps de travail de la personne salariée.