L'aide à la personne sous la loupe de la revue Travail & Sécurité

25/05/2018 Brèves
Prévention et santé au travail

Et si l’avenir était de ne plus porter ? S’interroge la revue de l’Insitut national de recherche et de sécurité (INRS). L’intégration des aides techniques de façon globale dans l’activité de l’aide et du soin à la personne amène la profession à se réinterroger sur ses pratiques. Mais cette approche, qui doit s’inscrire dans la durée, nécessite de faire bouger certaines lignes.

Le nombre d’accidents du travail et de maladies professionnelles dans le secteur de l’aide et du soin à la personne est nettement plus élevé que la moyenne. Dans une large majorité des cas, les manutentions manuelles sont en cause. Une nouvelle approche, visant à intégrer les aides techniques de façon globale dans l’activité, amène la profession à réinterroger ses pratiques. Comment prendre soin plutôt que « prendre en charge » ? Autrement dit, apprendre à ne plus porter. Pour les 3,5 millions de professionnels concernés en France, la démarche doit s’inscrire dans la durée et nécessite de faire bouger certaines lignes. En formation initiale comme en formation continue.

Lire la suite du dossier sur le site de la revue Travail & Sécurité