La démarche du projet européen ORA en faveur des personnes handicapées

On compte 80 millions de personnes handicapées en Europe (plus de 15 % de la population). Leur taux d’emploi tout comme leur niveau d’étude est inférieur aux personnes valides. Le projet européen ORA qui s’est déroulé entre 2011 et 2013 a mis en œuvre un accompagnement spécifique à l’emploi sur un territoire dans quatre pays de l’Union européenne. Avec à la clé la publication d’un guide et d’une charte.

 

Les personnes handicapées ont deux fois moins de chance d’atteindre le même niveau de formation scolaire et universitaire qu’une personne valide ; et leur taux d’emploi est d’ailleurs deux fois moins élevé que les personnes valides, si bien que qu’actuellement, 78 % des personnes en situation de handicap sont exclues du marché du travail. Comment donc traiter ces questions à une échelle européenne ? Avec l’aide du programme Leonardo, c’est le défi que s’est donné le projet européen ORA (Orienter Autrement) visant à améliorer l’accompagnement des personnes en situation de handicap (quel que soit le handicap) et leur orientation active pour ouvrir le champ de nouvelles perspectives et possibilités professionnelles. 

 

L’action locale comme principe

 

Mis en œuvre de novembre 2011 à décembre 2013 sous le pilotage du think tank européen Pour la Solidarité, ce projet a réuni six organisations établies dans quatre Etats membres, Belgique, Bulgarie, France et Roumanie, autour d’un travail territorial et en réseau. Les thèmes ont porté sur la sécurisation des parcours professionnels des personnes handicapées, les pratiques professionnelles des encadrants, mais aussi sur l’évolution des mentalités afin que l’on considère les personnes handicapées comme ayant les mêmes capacités que les autres, que l’on valorise leurs compétences et que l’on encourage une interaction étroite entre un système accessible et inclusif d’enseignement et de formation professionnels et le monde du travail. Dans ce cadre, chaque partenaire a mis en place et animé un réseau local (groupe de travail local) et coordonné des actions expérimentales locales. Des expérimentations ORA ont été opérées afin que la liberté d’expression et la participation active de chacun dans le choix de son orientation soient une réalité opérationnelle et non des grands principes déconnectés de terrain. Cette démarche a permis d’identifier des clés de succès et des recommandations pour la mise en œuvre de l’orientation active des personnes handicapées dans un territoire.


Un manifeste pour promouvoir l’orientation active


Ainsi, un guide européen ORA rassemble la démarche et la synthèse des travaux et des recommandations du projet, des clés de succès au niveau européen, et des recommandations pour mettre en œuvre l’orientation active des personnes handicapées. Parmi ces recommandations : encourager l’accessibilité du milieu ordinaire et la prise en compte de la diversité dans les champs de l’orientation, de l’insertion, de l’emploi ; soutenir la mise en place d’actions partenariales inclusives dans tous les domaines de la vie quotidienne ; ou encore soutenir la coopération interrégionale. 

La charte européenne ORA, appelée ManifestORA, sert à apporter les points de repères (dont les bases juridiques, de la déclaration universelle des droits de l’homme à la Stratégie Europe 2020), les grands principes, les valeurs communes pour une sensibilisation des acteurs de l’orientation–emploi–formation aux besoins et attentes des personnes handicapées. ManifestORA milite pour promouvoir l’orientation active des personnes handicapées en Europe comme une étape de leur véritable inclusion sociale. Plus d’informations sont disponibles sur www.projetora.eu.