Injep : professionnaliser les intervenants, sensibiliser aux inégalités dans l'éducation artistique et culturelle

16/04/2019 Revue de presse
Observation de l'ESS

Le dernier numéro d’INJEP analyses & synthèses tire les enseignements d’un programme d’expérimentations sur « l’accès aux activités périscolaires et aux initiatives d’accès précoce à la culture » mené lors de la réforme des rythmes scolaires.

La « démocratisation culturelle » est un enjeu politique fort que les pouvoirs publics tentent de relever, notamment à travers des actions d’éducation artistique et culturelle visant à surmonter les déterminants sociaux et à lutter contre les inégalités dans les pratiques culturelles. Le dernier numéro du bulletin INJEP analyses & synthèses édité par l’INJEP porte la focale sur des projets d’éducation artistique et culturelle expérimentés entre 2015 et 2016, et étudie la place des intervenants dans ces dispositifs de transmission culturelle. Légitimer les artistes et leur rôle dans les établissements scolaires, tout en les sensibilisant aux inégalités sociales et culturelles entre enfants, figure au premier rang des enseignements de ces travaux menés sous l’égide du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse.

Le texte signé par Laure Ferrand, chargée de recherche au Laboratoire étude, recherche, formation en action sociale (LERFAS), Samuel James et Aude Kerivel, chargés d’études et d’évaluation à l’INJEP, conclut également sur l’importance d’une bonne coordination de l’ensemble des acteurs de l’éducation culturelle et artistique, d’une meilleure reconnaissance et professionnalisation des artistes.