Hausse des AT dans le secteur médico social et social

Si le ralentissement économique est à l’origine de la diminution des accidents du travail, entre 2005 et 2010, – ils sont passés de 657 400 à 650 200 -, indique la dernière publication de la Direction de l’animation de la recherche et des statistiques « Dares-Analyses-Dares-indicateurs », livrée au début du mois de février, il n’en est pas de même dans l’hébergement médico-social, social et l’action sociale sans hébergement. Un secteur où il a augmenté de « manière soutenue et continue ». Ainsi, le taux de fréquence des AT y était en 2005 de 30, 03 contre 31, 06 en 2008 et en 2010 de 33,8 (pour 1 million d’heures travaillées). « Le risque élevé des accidents du travail, observe la Dares, est en partie liée à la taille des établissements, à la proportion d’ouvriers, etc. ). 


Pour accéder à la publication de la Dares Les accidents du travail entre 2005 et 2010 : ici