Faites-vous de la transformation numérique un levier pour l’égalité professionnelle ?

24/01/2018 Brèves
Qualité de vie au travail

Le Transformateur numérique, dispositif porté conjointement par l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) et la Fondation internet nouvelle génération (FING) lancent un nouvel appel à candidature afin de stimuler la créativité des organisations en faveur de l’égalité professionnelle.

La culture et les outils du numérique induisent des transformations profondes dans les organisations du travail : création de nouveaux emplois et domaines d’activité, transformation de ceux déjà existants, collaborations étendues entre équipes, partenaires et prestataires, éclatement de l’unité de temps et de lieu de travail… Dans le même temps, les inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes perdurent. Le numérique constitue une véritable opportunité d’intégration des enjeux liés à l’égalité professionnelle : mixité, mobilité et parcours professionnel, conditions de travail et de santé, articulation avec la vie personnelle. Cependant, les stéréotypes et représentations sociales liées aux usages du numérique peuvent également entretenir les inégalités, voire en provoquer de nouvelles intensification de la charge de travail, surcharge cognitive, problématiques de déconnexion…
Comment le numérique peut-il faire progresser l’égalité professionnelle et l’accès à des conditions de travail de qualité pour toutes et tous, dans le secteur de l’économie numérique et au-delà ?

Stimuler la créativité

Le Transformateur Numérique stimule les candidats dans leur potentiel d’innovation et de créativité, grâce à l’intervention de spécialistes des questions du travail et des solutions numériques. Ils s’imprègnent également des échanges avec les autres candidats challengés et bénéficient d’un autre regard sur leur propre projet. Cet accompagnement leur permet de reformuler leur projet et d’en développer les dimensions d’innovation sociale et organisationnelle.

Les lauréats sélectionnés pour participer à la seconde phase du dispositif bénéficient quant à eux d’un accompagnement-conseil destiné à faciliter et consolider la mise en œuvre de leur projet.