ESS : Les spécificités du marché de l’emploi des cadres

13 % des cadres du secteur privé exercent dans l’ESS. C’est ce que révèle une récente étude de l’Apec qui, à partir de l’analyse des 12 600 offres d’emplois publié par les structures de l’ESS en 2012, apporte un éclairage sur les secteurs, fonctions et zones géographiques qui recrutent et les salaires proposés. 


Alors que l’ESS est composée majoritairement de structures de petite taille, les cadres sont davantage recherchés au sein des établissements de grande taille puisqu’une offre sur deux publiée par l’Apec provient d’une entreprise de plus 250 salariés. 
 
Le volume des offres d’emploi cadres ESS qui transitent par l’Apec varie en fonction des statuts : avec une moyenne de 10 offres publiées en 2012, coopératives, mutuelles et fondations sont plus actives que les associations (4 offres en moyenne). Conformément à la nature des activités fournie dans l’ESS, le secteur des services concentre une large part des offres d’emploi : santé-action sociale, organisations associatives, banques, assurance formation initiale et continue arrivent en tête. Les coopératives se distinguent par une présence plus forte des offres à pourvoir dans le commerce. 

Cherche profils gestion-finance-administration

Les domaines d’expertise recherchés se démarquent fortement de ceux qui intéressent les entreprises privées à but lucratif. Ainsi, les cadres exerçant dans les domaines de la gestion-finance-administration sont particulièrement demandés. Pour preuve, les offres ESS publiées pour cette fonction représentent le double des offres Apec. En deuxième position arrivent les propositions concernant les cadres de la fonction santé-social-culture. Associations et fondations sont quant à elles très demandeuses des compétences des cadres en gestion des ressources alors que les mutuelles et les coopératives recrutent davantage de cadres commerciaux et marketing. 
 
Cadres confirmés ont la faveur des associations et mutuelles

Qu’en est-il des salaires proposés dans les offres ? Avec un salaire médian de 35 000 euros bruts annuels contre 37 500 euros pour le privé lucratif, l’ESS est sensiblement moins attractive en termes de rémunération. Quelques exceptions cependant : les coopératives affichent des rémunérations supérieures au privé hors ESS. Elles sont, en outre, largement ouvertes au recrutement des jeunes diplômés contrairement aux mutuelles et associations qui ont tendance à rechercher davantage de profils de cadres confirmés. 
 
Enfin, la répartition géographique des offres d’emploi cadres montre une forte majorité des offres en régions, notamment en Rhône-Alpes, Provence-Alpes, PACA et Nord-Pas-de-Calais. L’ile de France concentre toutefois 40 % des offres d’emploi.