Chez Adéo, on ne dit plus manager mais coach

28/09/2020 Focus
S'engager en santé et QVT

L’association havraise, active sur l’aide à domicile, la petite enfance et l’accompagnement social et familial a accéléré la mutation de son management de proximité après une expérimentation lancée juste avant le confinement.

C’était prévu bien avant le confinement. Pour tenter de résorber le turn-over et l’absentéisme au sein du pôle aide à domicile (170 salariées sur 300) et pour un mieux être des salariés. Adéo avait opté pour transformer son organisation et son management, inspiré et accompagné par le Collectif Humain d’abord. la direction décide d’expérimenter l’équipe autonome avec 6 à 8 aides à domicile, animée par un coach qui se substitue au manager : « Nous ne sommes plus dans la relation pyramidale avec un directeur de service, une assistante, nous sommes autour de l’équipe d’intervenants avec l’usager au centre », décrit Amandine Gaffé, directrice adjointe d’Adéo.

Priorité d’équipe

Au moment du confinement quatre managers sur cinq étaient formés et quatre groupe d’intervenantes définissaient leurs priorité : gestion des planning, répartition territoriale à raison d’une réunion tous les quinze jours(1). L’objectif était que chaque équipe gère l’opérationnel, sans autre intervention du coach que pour animer ou débloquer une situation. Le processus est stoppé le 16 mars mais « le positionnement managérial a tout changé pour nous. Plutôt que de décider tout seul, on a travaillé collectivement sur comment maintenir l’activité », explique Amandine Gaffé avant d’ajouter « les coach ont pu faciliter les échanges, comprendre que certaines pro étaient à rassurer, avoir une écoute active, chercher des solutions ensemble et faire émerger le potentiel de chaque professionnel ». Le secret du coach est d’assumer une posture double : il ou elle doit autant gérer une posture horizontale d’écoute et de discussion, qu’une position haute de celui qui a à rappeler le cadre et les contraintes.

Généralisation

Très vite, le coaching se généralise au-delà des intervenantes participant à l’expérimentation des équipes autonomes. « Tous les salariés ont été soutenus et écoutés et les coachs ont essayé de répondre à leurs besoins en fonction de leurs demandes « , relève la directrice adjointe. « Et puis, nous avons réalisé que ce modèle avait tout son sens autant pour l’aide à domicile que les autres activités (crèche, accompagnement familial et social). Nous avons décidé alors de l’étendre aux autres services et opté pour la formation de tous les managers. » Ils seront tous formés entre octobre et mars prochain. Si tout va bien… « Nous aurions abouti quoiqu’il en soit à cette transformation, mais nous avons clairement accéléré le rythme », reconnaît Amandine Gaffé.

 

  1. Adéo a bénéficié d’un appel à projet de la conférence des financeurs afin de financer, notamment, ces temps d’échanges.