Deux Opco pour l'ESS, mais la fusion en point de mire

01/04/2019 Brèves
Observation de l'ESS

Onze Opco ont été agréés au 1er avril par le ministère du Travail, dont la Cohésion sociale et la Santé. Le sport passe du giron d’Uniformation à l’Afdas.

La fin d’un feuilleton à suspens. Tout le monde savait qu’au premier avril, la messe serait dite. Mais une semaine avant, rares sont ceux qui pariaient sur l’issue finale. Finalement, une série d’arrêtés (numéro 32 à 42) du ministre du Travail établissent les onze opérateurs de compétence qui, désormais animent la formation professionnelle, en lieu et place des Opca.

Côté ESS, le suspens a donc duré jusqu’au bout. Alors que l’Opca Cohésion sociale, porté par les branches réunies au sein d’Uniformation était, a priori validé par le ministère, ce dernier avait demandé aux branches de la santé de s’en rapprocher. Officiellement aucun contact formel n’a eu lieu entre les deux parties, les branches de la santé (emmenées notamment par Nexem, côté employeurs et la CGT, côté salariés) posaient même un second accord constitutif sur le bureau du ministère, contre son injonction.

Et ce sont finalement deux Opco qui couvriront les branches de l’ESS, puisque l’Opco Santé fait partie de la liste.

Un rapprochement toujours au programme…

L’échéance du 1er avril devait être respectée et l’a été afin de relancer une activité plus normale du financement de la formation continue. Toutefois Muriel Pénicaud n’a pas enterré le projet de rapprochement des deux entités. Elle explique dans une interview à l’agence AEF : « Je pense qu’il faudra que d’ici un à deux ans, ils ([Unifaf et Uniformation] puissent fusionner et on va leur demander, d’ici là, de collaborer de façon plus rapprochée. Je pense que ce n’est qu’une question de temps et de compréhension de leur complémentarité. On leur donne du temps pour trouver les complémentarités qui leur conviennent, mais on sera à 10 Opco d’ici deux ans. »

Une perspective qui pourrait notamment satisfaire l’Una (aide à domicile) qui souhaitait rallier l’Opco Santé, avant de suivre la décision de son Union de branche de rester dans le giron d’Uniformation.

Uniformation l’Opco Cohésion sociale

Uniformation réunit ainsi près de 40 000 structures pour plus d’un million de salariés.

La plupart des branches professionnelles sont déjà adhérentes à Uniformation :

  • Acteurs du lien social et familial
  • Aide à domicile
  • Animation
  • Ateliers et Chantiers d’insertion
  • Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement
  • Entreprises sociales pour l’habitat
  • Familles rurales
  • Foyers et Services pour Jeunes travailleurs
  • Institutions de retraite complémentaire et Prévoyance
  • Missions locales et PAIO
  • Mutualité
  • Offices Publics de l’habitat
  • Organisations professionnelles de l’habitat social
  • Soliha
  • Pôle emploi
  • Régies de quartier
  • Régime général de la Sécurité Sociale
  • Régimes Miniers
  • Régime social des indépendants
  • Sociétés coopératives d’HLM
  • Tourisme social et familial

De nouvelles s’y ajoutent avec  la branche des associations familles rurales (FNAFR) aux côtés de branches professionnelles et d’entreprises investies dans l’accompagnement de la personne.

Font également partie de la Cohésion sociale les structures relevant des sociétés de secours miniers et leurs établissements, des unions régionales et des assistants sociaux régionaux.

Unifaf, l’Opco Santé

Unifaf couvre 1,1 million de salariés exerçant dans plus de 15 000 structures avec 350 millions d’euros de fonds gérés pour la formation. Cet Opco qui regroupe déjà les employeurs des conventions collectives Croix-Rouge Française, FEHAP, FHP, Nexem, Présanse, SYNERPA, Unicancer, Uniss, USPO, aura également vocation à accueillir les professions libérales de santé.