Travailler en Ehpad est difficile "aussi bien physiquement, que psychiquement" selon une étude de la Drees

29/09/2016 Brèves
Prévention et santé au travail

Le dernier opus de la collection Document de travail de la Drees s’interroge sur les conditions de travail de l’ensemble des personnels soignants dans les Ehpad, tous statuts confondus. Des conditions difficiles, mais un un engagement fort des salariés.

Les conditions de travail des soignants d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes changent sous l’effet de l’évolution récente des profils de résidents, selon l’étude de la Drees : amplification des tâches sanitaires au détriment du relationnel, renforcement des exigences de qualification des professionnels et du contrôle qualité, exigence accrue des résidents.
Aux dires des personnels soignants, travailler en EHPAD est difficile, aussi bien physiquement que psychiquement, et la charge mentale y est importante. L’organisation du travail est souvent en tension et peut être source de dégradations des conditions de travail. Les professionnels restent toutefois le plus souvent fortement engagés dans leur travail, tant professionnellement que personnellement. Des mécanismes de solidarité sont notamment mis en oeuvre pour pallier certaines difficultés, mais restent fragiles.