Première rentrée pour les Commissaires européens

La Commission européenne, nouvelle formule, vient de prendre ses marques avec la nomination de 27 commissaires, et ce pour cinq ans. L’ESS y aura une place. Le parlement européen doit encore approuver leurs orientations en octobre.

Jean-Claude Juncker (Luxembourgeois, chrétien-démocrate) a été élu1 président de la Commission européenne en juillet, après avoir présenté sa ligne de conduite politique, intitulée : « Un nouveau départ pour l’Europe », construite autour d’objectifs en termes d’emploi, de croissance, d’équité et de changement démocratique. Depuis, Jean-Claude Juncker a rendu publique le 10 septembre la liste de sa nouvelle équipe de Commissaires, adoptée d’un commun accord avec le conseil de l’Union européenne. Ces derniers sont attendus au quart de tour vu les défis importants que l’Europe se doit de relever en cette période de crise, d’austérité, mais aussi d’euroscepticisme grandissant.

27 Commissaires au sein d’équipes de projets

Jean-Claude Juncker s’est tout d’abord entouré de sept vice-présidents qui dirigeront chacun une « équipe de projets », nouveau mode d’organisation collaborative permettant de rassembler et coordonner les Commissaires autour de certains travaux spécifiques. Une équipe de projet est par exemple dédiée à la priorité « Un nouvel élan pour l’emploi, la croissance et l’investissement ».

Au total, 27 Commissaires (vice-présidents compris) ont été présentés pour ces poste à hautes responsabilités. D’ailleurs, « la Commission proposée par M. Juncker comprend 5 anciens premiers ministres, 4 vice-premiers ministres, 19 anciens ministres, 7 commissaires sortants, et 8 anciens députés européens »2. Par contre la parité des genres n’est pas atteinte puisqu’on compte 9 femmes pour 19 hommes, malgré les demandes de plusieurs eurodéputés à ce propos.

L’ES dépend de l’Emploi et des Affaires sociales

Côté français, c’est Pierre Moscovici qui a été désigné pour les Affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes. Concernant l’économie sociale et tout particulièrement le suivi de l’Initiative pour l’entrepreneuriat social lancée en 2011 par trois commissaires, cette matière devrait désormais être entre les mains de Marianne Thyssen (Belgique, PPE) pour l’Emploi et les Affaires sociales, Elzbieta Bienkowska (Pologne, PPE) pour le Marché intérieur, l’Entrepreneuriat et les PME, et Jyrki Katainen (Finlande, PPE) pour l’Emploi, la Croissance, l’Investissement et la Compétitivité 3.

Passage obligé devant le Parlement

Chaque commissaire devra passer une audition publique devant le Parlement européen afin de présenter ses priorités dans son domaine de compétences. Le Parlement sera ensuite appelé à donner son vote d’approbation à la nouvelle Commission en octobre, cette dernière pouvant, le cas échéant, entrer en fonction le 1er novembre 2014, pour cinq ans.

1 Par une majorité au Parlement européen de 422 voix pour, 250 voix contre et 47 abstentions.

2 Communiqué de presse Europa MEMO/14/523 du 10/09/2014, europa.eu

3 Pour connaître tous les Commissaires désignés, voir par exemple le site Toute l’Europe à l’adresse suivante : www.touteleurope.eu