L'emploi dans les associations sanitaires et sociales baisse légèrement au premier trimestre

18/08/2017 Brèves
Observation et promotion de l'ESS

Sur un an, les effectifs du secteur sanitaire et social associatif restent stables, mais le premier trimestre 2017 enregistre une baisse de 0,2 %. Ces chiffres et analyses sont issus du premier Bilan de l’emploi associatif sanitaire et social qui sera désormais édité chaque trimestre par le Centre de ressources DLA (CRDLA) social médico-social et santé.

Si l’emploi associatif semble repartir à la hausse, le secteur sanitaire et social non lucratif accuse une baisse de 0,2 % de ses effectifs au premier trimestre 2017. Une baisse qui vient annuler le bénéfice de la progression constatée sur les douze derniers mois. C’est l’action sociale hors hébergement (action sociale hors hébergement d’urgence ou hébergement social…) qui tire les chiffres vers le bas avec une baisse de ses effectifs de 0,3 % sur un an. Les difficultés du secteur de l’aide à domicile, qui fait partie de l’action sociale sans hébergement, a pesé dans cette baisse. C’est tout de même 16 % de l’ensemble des salarié du sanitaire et social non lucratif.  Ils ont progressé de 0,6 % dans le médicosocial et sont inchangés dans la santé. Cette stabilité de l’emploi dans le secteur sanitaire et social s’écarte légèrement de la situation de l’ensemble des associations, en hausse de 0,2 % sur un an. Longtemps plus favorable à celle du secteur privé, elle évolue peu depuis deux trimestres, alors que ce dernier enregistre une hausse de 1,5 % sur un an.