Hugues Sibille prend le relais de Claude Alphandéry au Labo de l’ESS

Présidé depuis 2010 par Claude Alphandéry, le Labo de l’ESS vient de changer de président. Ce dernier, qui en était le fondateur en 2010, a récemment passé le relais à Hugues Sibille. Le Labo de l’ESS est un Think tank, qui veut « œuvrer en faveur d’une meilleure reconnaissance de l’ESS et d’une transformation sociale de l’économie ».

Claude AlphandéryClaude Alphandéry, qui vient de fêter ses 92 ans, est un homme engagé pour l’ESS. Haut fonctionnaire, figure de la résistance et ancien membre du parti communiste, il préside, dans les années 60-70, la première banque française pour l’habitat social. Plus tard, il devient président du conseil national de l’insertion par l’activité économique et de France active, un grand réseau de financement solidaire, puis il fonde en 2010 le Labo de l’ESS qu’il préside pendant quatre ans et dont il est aujourd’hui président-fondateur. Par ailleurs, Claude Alphandéry est membre du Conseil supérieur de l’économie sociale et solidaire.

hugues sibilleHugues Sibille est également très impliqué dans l’économie sociale et solidaire. A la fin des années 90, il travaille avec Martine Aubry, alors ministre du Travail, sur le programme emplois jeunes puis devient délégué interministériel à l’innovation sociale et à l’économie sociale, au début des années 2 000, il prépare la loi sur les Sociétés coopératives d’intérêt collectif (Scic) et la Charte d’engagements avec les associations. Puis de 2001 à 2005, il devient directeur de l’économie sociale à la Caisse des dépôts et créé l’Avise, qu’il préside toujours et lance les dispositifs locaux d’accompagnement.

Hugues Sibille est aujourd’hui, vice-président du crédit Coopératif, expert auprès de la Commission européenne ; et siège comme vice-président, au Conseil supérieur de l’économie sociale et solidaire.

Quelques mots d’une passation d’une présidence

Lors de la passation de la présidence, le 26 novembre, Claude Alphandéry a exprimé : « Sa joie que Hugues Sibille ait pris ce relais ; ses convictions, ses compétences, son énergie, son implication dans l’ess tout au long de sa vie, sont une chance extraordinaire pour le Labo ».

Hugues Sibille, à son tour, a fait part de « son émotion de succéder à Claude Alphandéry, son ami, et s’est engagé à poursuivre et pérenniser l’œuvre déjà accomplie. Il a souligné que le contexte actuel de crise et d’attente forte vis à vis de l’ESS, justifiait plus que jamais l’existence de ce Think tank. »

© Photo de Hugues Sibille du photographe Fabrice Dimier