Faire des emplois d’avenir des emplois de qualité

En Europe comme en France, l’ESS apparaît comme le nouveau vecteur d’emploi et d’insertion des publics qui en sont les plus éloignés, notamment les jeunes. Dans sa stratégie Europe 2020, la Commission européenne fait de l’entrepreneuriat social un pilier de sa politique de cohésion sociale et d‘inclusion par l’emploi.

En France, le gouvernement de la nouvelle mandature a marqué politiquement la reconnaissance des entreprises de l’ESS par la création d’un ministère dédié, rattaché à Bercy, et la mise en œuvre de plans d’action concrets pour impulser un changement d’échelle dans la promotion et le développement de l’ESS. Parmi ceux-ci, le dispositif des emplois d’avenir s’appuie largement sur les associations.

L’objectif affiché du gouvernement est de faire converger l’offre potentielle et la demande réelle d’emploi dans l’ESS. En effet, la nécessaire prise en charge des nouveaux besoins sociaux et environnementaux génèrent de nouveaux métiers et constituent un vivier d’emplois pour notre secteur. De même, le vieillissement de la population salariée dans l’ESS ouvre des perspectives de recrutements significatives à court terme. Parallèlement, les associations font face à d’importantes contraintes budgétaires qui freinent les nouvelles embauches, la pérennisation des emplois, et la progression de la qualité de l’emploi dans le secteur.

Les emplois d’avenir sont ainsi présentés comme une réponse concrète à la fois aux besoins en recrutement et en financement des associations, et à l’impérieuse nécessité sociale d’endiguer le chômage des jeunes en France. Des protocoles de partenariats viennent d’être signés entre l’Etat, les organes du Service public de l’emploi et l’Usgeres pour déployer le dispositif dans les entreprises et associations.

CHORUM, via son centre de ressources et d’action CIDES, s’engage depuis de nombreuses années pour promouvoir et soutenir ses adhérents et les acteurs de l’ESS dans leurs initiatives contribuant à créer ou pérenniser des emplois, et à en renforcer l’attractivité. En témoigne notre soutien dès 2010 au projet de l’Usgeres de site-portail de l’emploi dans l’ESS.

C’est pourquoi il nous apparaissait indispensable, à ce stade de la constitution des premiers dossiers de recrutement des emplois d’avenir par les associations, de donner la parole aux acteurs (partenaires sociaux de l’ESS, organismes en charge du recrutement et de l’accompagnement des jeunes, …) sur la faisabilité et la mise en œuvre opérationnelle du dispositif.

Hors-Série FIL CIDES N°3 « Faire des emplois d’avenir des emplois de qualité »

Téléchargez le Hors-Série [Format PDF]