Entretien avec Alain Carrée, Président de l’Unifed

L’UNIFED est l’Union des fédérations des employeurs de la branche du sanitaire, médico-social et social, Croix rouge, Fehap, la Fegapei, Synéas, Unicancer, etc., et compte 700 000 salariés. La branche vient de signer une convention avec le ministère du Travail pour mettre en œuvre des « parcours d’avenir » auprès des jeunes employés dans le cadre des emplois d’avenir. Entretien avec Alain Carrée, président de l’UNIFED.

Formation/Parcours d’avenir

Compte tenu du contexte dans lequel se trouve la branche, – métiers en tension, besoins de recrutement et mutations – les emplois d’avenir peuvent constituer une réelle opportunité. Les publics avec qui nous travaillons sont des personnes malades, âgées et handicapées. Il y a auprès d’elles des aides médicales, des auxiliaires de vie, des assistants, etc., et les emplois sont réglementés, mais nous avons aussi des services logistiques dans lesquels il existe des emplois accessibles aux jeunes en emplois d’avenir de niveau 5. Par exemple : agents des services généraux (électricité, plomberie), ambulanciers.

Dans l’OPCA, Unifaf, nous avons une ligne dédiée aux emplois d’avenir de 5 millions d’euros, qui s’ajoute aux plans de formation de droits communs, et aux périodes de professionnalisation, auxquelles sont éligibles les jeunes. Au regard du public visé, nous savons qu’il y aura probablement besoin d’une remise à niveau des jeunes en emplois d’avenir autour du socle de compétences et des savoirs de base. On peut imaginer quatre types de parcours qui peuvent se combiner. Ainsi, les jeunes pourront acquérir le socle de compétences dans l’exercice de l’emploi, suivre des parcours de professionnalisation permettant d’avoir des compétences élargies et des savoirs essentiels pour ce même emploi, et ils pourront ensuite s’intégrer dans une formation certifiante ultérieure. On peut aussi envisager des parcours pré-qualifiants qui intègrent des contenus spécifiques à la préparation à des épreuves de sélection ou aussi au jury de la VAE puisque dans notre branche nous avons un accompagnement spécifique de 240 heures en vue de la constitution du livret 2. Le quatrième type de parcours peut être aussi une qualification à l’issue du contrat.

Accompagnement

Il y a deux types d’accompagnement : il y a celui que l’on développe dans le cadre des contrats d’apprentissage et celui dans le cadre des contrats de professionnalisation. Au regard de certains publics qui relèvent du dispositif emplois d’avenir, nous devrons faire appel à un accompagnement mené par les missions locales qui concerne surtout la vie hors du travail. Nous travaillerons avec elles de manière très proche.

Faisabilité

Aujourd’hui, nous n’avons pas encore les remontées du terrain sur le démarrage des embauches. Il faut savoir que la dernière délibération de l’OPCA date du 6 février et les adhérents doivent comprendre toutes les conditions avant de s’engager dans des recrutements. Mais je peux dire, d’ores et déjà, qu’un gros hôpital parisien prévoit de recruter 10 personnes dans le cadre du dispositif. Je crois que beaucoup de structures de nos réseaux vont se saisir de cette opportunité. Pour les CDI, et ce quelle que soit la taille de l’établissement, quand la personne est en formation, l’Unifaf prendra en charge le reste à charge de 25 % ; pour les CDD dans un établissement de moins de 50 salariés, la prise en charge sera identique ; s’il s’agit de CDD dans des établissements de plus de 50 salariés, cette dernière s’élèvera à 10 %.

Malgré une diminution des prévisions de recrutements, il devrait y avoir une augmentation de l’emploi de 1 à 2 % en 2013, contre 3 % auparavant. Le contexte dans lequel nous nous trouvons de vieillissement des personnes handicapées dans les ESAT et dans les foyers d’accueil nécessite la création de métiers spécifiques dans le soin, et dans les cinq ans à venir, il y aura des remplacements pour des départs à la retraite. Ce sont assurément des jeunes qualifiés dont la branche aura besoin, et les jeunes en emplois d’avenir peuvent le devenir.

Des acteurs d’expriment :

Entretien avec Alain Carrée, Président de l’Unifed : Lire l’article

Entretien avec Alain Cordesse, Président de l’Usgeres : Lire l’article

Entretien avec Vincent Ricolleau, Chargé de mission développement au CNLRQ : Lire l’article

Entretien avec Serge Kroichvili, Délégué général de l’UNML : Lire l’article

Entretien avec Didier Brun, le point de vue d’un syndicaliste : Lire l’article

Hors-Série FIL CIDES N°3 « Faire des emplois d’avenir des emplois de qualité »

Téléchargez le Hors-Série [Format PDF]