Emplois d’avenir, de bons chiffres et les pistes d’amélioration du Credoc

Emplois d’avenir, combien de divisions ? Le ministre du Travail annonçait à la fin du mois de décembre qu’il pensait qu’à la fin du mois de décembre, l’on compterait 100 000 emplois, l’objectif que le gouvernement s’était fixé. A la fin du mois de novembre, le nombre d’emplois d’avenir s’élevait à 85 000 dont la moitié provenant de l’ESS (associations). Un résultat qui prouve que les associations ont su se mobiliser pour ce dispositif, dont elles craignaient parfois, lors du lancement en début d’année 2013, les embûches (jeunes non qualifiés, accompagnement et formation à mettre en place) et l’inadéquation avec leurs demandes. 
 
Pour autant, les chiffres ne suffisent pas pour tirer un bilan satisfaisant, les contrats en CDI et les CDD de trois ans ne représentent que 55 % des embauches, etc. Et nombre de  cursus obligatoires de formation des jeunes ne sont pas pour le moment mis en place. Des difficultés qui reflètent notamment les incertitudes budgétaires dans lesquelles beaucoup de petites associations et de taille moyenne se trouvent. 
 
Les propositions du Crédoc Quoi qu’il en soit, des pistes d’amélioration existent et des gisements d’emploi aussi, rappelons que le gouvernement s’est engagé pour la création de 150 000 emplois d’avenir à la fin de l’année 2014. 
 
Une publication du Crédoc pour Pôle emploi « Etude des besoins en main d’œuvre dans le secteur de l’économie sociale et solidaire »  parue à la fin du mois de novembre fait le point et propose des pistes qui ne pourront qu’améliorer la qualité des emplois. Le rapport du Crédoc évalue le potentiel d’emplois à 114 000 annuels et propose entre autres un « mouvement de mutualisation des emplois dans les fonctions support avec des « intervenants de terrain partagés » ; et de favoriser la VAE, une fois l’expérience acquise en emplois d’avenir afin d’intégrer durablement ces jeunes embauchés dans le secteur. 


Sur le site CIDES, le Fil a consacré un numéro spécial sur les emplois d’avenir en février 2013, dans lequel, on trouvera des analyses du Crédoc, des interviews, etc.