Conférence de mobilisation de l’ESS pour les emplois d’avenir

La conférence dédiée aux emplois d’avenir et à l’ESS, organisée par le ministère de l’ESS le 29 janvier a réuni de très nombreux acteurs de l’ESS dont beaucoup d’employeurs. Objectif du ministre, Benoît Hamon : présenter le dispositif et mobiliser, études du Credoc et du CAS à l’appui, annonce de la création du portail emploi de l’USGERES (voir l’interview de son secrétaire général), témoignages, signatures de conventions partenariales…

C’était une conférence de mobilisation du ministère de l’ESS pour exhorter les employeurs de l’ESS à être le fer de lance des emplois d’avenir. D’ailleurs l’intitulé de la conférence « Des emplois d’avenir au cœur des politiques d’emploi et de croissance des entreprises de l’économie sociale et solidaire » ne laissait aucun doute sur la volonté de Benoît Hamon.

Il y eut tout d’abord la présentation d’une étude du Crédoc, réalisée à la demande du cabinet du ministre de l’ESS, qui annonce le possible recrutement de 114 000 jeunes dans les structures de l’ESS à partir de métiers exercés par des salariés peu ou pas qualifiés et les évolutions possibles dans des associations et des mutuelles, action sociale, insertion, petite enfance, sports loisirs, animation. Et, dans les coopératives où des postes de commerciaux peuvent répondre aussi aux attentes des jeunes en recherche d’emploi. La note du Conseil d’analyse stratégique (CAS) est venue conforter cette perspective en parlant notamment de « dynamique favorable à l’emploi » et en identifiant 20 métiers porteurs.

La mobilisation des acteurs de l’ESS en faveur de ce dispositif est réelle. Le ministère annonçant, lors de la conférence que 50 % des 4 000 emplois d’avenir signés aujourd’hui l’ont été dans le secteur. Parmi les fédérations et structures récipiendaires de jeunes en emploi d’avenir, ont témoigné les Régies de quartier, l’APAJH, les Epiceries solidaires et Siel bleu. L’UNIFAF a également pécisé son engagement pour la formation.

Par ailleurs, les CRESS (Chambres régionales de l’ESS) vont signer des protocoles régionaux « fournir des informations et créer des synergies entre les différentes parties prenantes des emplois d’avenir et aider les employeurs à recruter ». Chorum a réitéré son soutien à l’emploi de qualité dans l’ESS, c’est pourquoi, la mutuelle a soutenu dès le départ la création du site portail de l’emploi dans l’ESS. Lequel pourra très probablement avoir un rôle à jouer assez vite dans le dispositif emploi d’avenir.