Quatre étudiants entrepreneurs lauréats du Prix LMDE 2014

La 7e édition du Prix de l’étudiant entrepreneur en économie sociale initié par la LMDE et dont Chorum est partenaire, a récompensé cette année trois créations d’entreprises sociales et une initiative associative.

Ils sont quatre, jeunes, et pleins d’idées pour améliorer le quotidien de personnes en difficulté. Le prix LMDE qui leur a été remis est une opportunité pour eux qui sont à la fois étudiants et entrepreneurs en économie sociale. Trois prix allant de 6 000 € à 3 000 € ainsi qu’un prix spécial association de 4 000 € leur ont donc été remis. Cette année, l’événement a eu lieu lors de la clôture de la semaine étudiante pour l’ESS organisée par Solidarité étudiante.

Les prix

Le premier prix est allé à Chantiers passerelles, entreprise sociale représentée par Sylvain Lhuissier un projet visant à promouvoir les travaux d’intérêt général (TIG), une alternative à la prison qui ne remplit pas souvent son rôle de réinsertion. L’idée de Chantiers passerelles : créer une plateforme web permettant de faire correspondre le besoin d’une structure d’accueil de TIG avec le profil d’une personne condamnée.

Le second prix est allé à Wheeliz, représentée par Charlotte Vilmorin, une entreprise qui permet à des personnes en fauteuil roulant de s’entraider en se louant respectivement leur voiture.  Un besoin que ne couvre pas aujourd’hui le covoiturage classique car les personnes en fauteuil ont besoin de voitures adaptées.

Le troisième prix est allé à Cap ou pas cap, représentée par Jean-Christophe Taghavi, un site internet qui a pour ambition de cartographier les initiatives citoyennes à Paris.

Enfin, le prix spécial association a été décerné  à l’ARDRIF, association représentée par Romain Castan, qui souhaite créer une plateforme pour améliorer la coordination des intervenants autour des personnes en situation de handicap et assurer la transmission d’information avec leurs proches.

Avec cet événement, la LMDE entend promouvoir le dynamise de l’ESS chez les jeunes. Par sa participation et grâce à l’exemple de ces étudiants fortement engagés dans des projets sociaux porteurs de solutions, Chorum espère susciter d’autres vocations d’entrepreneuriat social chez les étudiants.